Droits et Libertés – Ier trimestre – année 2018-2019

, par A. Henry

1. L’imprimerie.

I. D’Hermès au SMS

II. Avant l’invention de l’imprimerie.
Avant l’invention de l’imprimerie (au Moyen-Âge) tous les livres étaient copiés à la main principalement par des moines. Ils illustraient leurs livres de dessins colorés : les enluminures. Cependant recopier un livre à la main leur prenait beaucoup de temps. Les moines recopiaient principalement des livres religieux (la Bible).

III. L’invention de l’imprimerie
Au XVème siècle (en 1450) l’Allemand Johannes Gutenberg invente l’imprimerie. Le premier livre imprimé fût la Bible en 180 exemplaires. En réalité il ne l’inventa pas réellement mais regroupa des techniques qui existaient pour une autre utilisation. (Ex : les moules, la presse autrefois pour écraser les raisins, l’alliage au plomb autrefois inventé pour l’artillerie). Au XIXème siècle (en 1814) l’Angleterre inventa la presse rotative qui permet d’imprimer les journaux.
Ils existaient autrefois des crieurs publics qui lisaient le journal du roi où étaient racontés ses combats car tout le monde ne savait pas lire.

IV. Le prix
Le prix d’un livre écrit à la main coutait presque autant qu’une petite ferme. Alors que le prix d’un livre imprimé coutait moins cher, donc plus accessible.

V. L’évolution de l’imprimerie.

Les premières imprimantes imprimaient jusqu’à 1400 lettres par heure. Aujourd’hui tous les livres sont imprimés dans des millions d’exemplaires par jour.
On compte environ 4000 imprimeries partout en France.
Tout le monde peut avoir une imprimante chez soi.

À présent nous développons l’imprimante 3D qui permet de créer des prothèses médicales et d’autres objets grâce à ses imprimantes.

Sources :
« D’Hermès au sms. Ou la saga du message » 19 octobre 2009-6 mars 2010 - L’Adresse-Musée de La Poste
« Extrait de Gutenberg. Série : « le temps d’un portrait » CNDP 1995. »
« Imprimerie ARTE » Arte Journal Junior

Éloïse – 4ème8

2. Qu’est-ce qu’une information ?

La signification du mot information vient du latin informare : se former, se donner une idée de quelque chose. Nous le faisons tous les jours quand nous lisons le journal ou quand nous regardons la télévision par exemple.
Une information doit intéresser un grand nombre de personnes. Savoir qu’un de nos proches est allé au cinéma n’est pas une information, c’est une anecdote. Par contre, apprendre qu’un nouveau film est en train d’être tourné, c’est une information pour les gens qui aiment le cinéma.
Une information doit être basée sur des faits. Par exemple, si l’un de nos proches nous dit qu’il a bien aimé un film, ce n’est pas une information, c’est simplement son avis. Mais apprendre que tel acteur a joué dans tel film, c’est une information.
Enfin, une information doit être vérifiée pour être sûr qu’elle est vraie. Les journalistes doivent donc vérifier que leurs informations sont vraies en consultant leurs sources avant de publier quoi que ce soit.

Source :
Arte Journal Junior « Qu’est-ce qu’une information ? »

Sabrina – 4ème8

3. Qu’est-ce qu’une source ?

Une source c’est l’origine d’une information. Elle sert à savoir d’où vient l’information et de vérifier si elle est fiable.
Le mieux c’est d’avoir une source directe, c’est-à-dire, quelqu’un qui a participé à un événement ou qui en a été témoin.
Les sources peuvent être aussi « intermédiaires » si elles viennent d’un journal ou d’un ami qui n’était pas témoin direct.
Il est donc important de trouver plusieurs sources sur un même sujet : article de presse écrite, télévision, livre, photo... pour pouvoir les comparer, les vérifier et en tirer une bonne information... fiable !

Source :
Qu’est-ce qu’une source ? - Arte Journal Junior

Sidi – 4ème8

4. Qu’est-ce qu’un angle ?

L’angle a un rapport avec le journalisme. Dans une information, il est impossible de tout dire en un seul article. C’est pour cela que l’on utilise des angles car on ne sait pas quelle information, quel angle choisir.
Un angle c’est ce sur quoi on veut insister dans un article. Il y a plusieurs façons de raconter une information. On peut utiliser la manière factuelle où on explique ce qui s’est produit, la cause de l’accident, le bilan humain, la date... On peut aussi aller plus loin et préciser tous les détails. Enfin, choisir un angle est très important pour les journalistes et les lecteurs.
La radio ne peut pas tout dire, les journaux aussi, il faut donc choisir. La notion d’angle renvoie au traitement journalistique appliqué à un reportage. Un journaliste peut mettre en valeur plusieurs angles d’un même sujet. Chaque information peut être prise, envisagée, vue sous différents angles. L’angle est donc un choix journalistique.

Source :
Arte Journal Junior « Qu’est-ce qu’un angle ? »

Josué – 4ème8

5. Une information objective.

Une information n’est pas une publicité, elle peut être objective ou subjective.
C’est difficile car nous n’avons pas les mêmes idées et les mêmes préférences. Par exemple, il y a plusieurs articles sur un nouveau médicament contre la grippe. Certains articles disent qu’il est effectivement le plus efficace, on lui fait confiance et on en prend. D’autres articles disent qu’il est autant efficace que les autres, ni plus ni moins. L’article de départ ne serait donc pas une information, mais une publicité.
Pour trouver de bonnes informations, il faut faire des recherches, pas seulement sur internet, mais aussi dans les journaux écrits et télévisuels...

Source :
Une information objective - Arte Journal Junior

Anthony – 4ème8

6. Une bonne information.

La vidéo explique qu’il y a différentes façons de trouver des bonnes informations sur un sujet pour bien le connaitre, tout dépend de son intérêt pour elle. L’exemple donné dans la vidéo est celui de la recherche de renseignements sur le réchauffement climatique.

Une information peut se trouver dans un reportage à la télévision. Et si cela n’est pas suffisant ou incomplet, on peut trouver des informations complémentaires dans le journal et/ou sur internet à travers des documents écrits, des photos et des vidéos.

Mais les informations sur un sujet précis peuvent ne pas être les mêmes dans tous les journaux y compris sur internet.

Nous avons donc accès à plusieurs sources d’informations pour trouver la bonne information, c’est-à-dire la plus complète possible.

En conclusion, une personne bien informée en vaut deux.

Source :
Arte Journal Junior « Une bonne information »

Farah – 4ème8

7. Histoire du journalisme.

Le travail de journaliste sert principalement à recueillir des informations sur un événement de l’actualité et à écrire, publier des reportages dans un journal ou un magazine, dans une émission de radio ou de télévision, sur internet ou dans d’autres médias de presse.
À la Préhistoire, l’Homme a commencé à reproduire sur la pierre, par des gravures, les animaux, comme les mammouths. Il témoignait de sa vie et de son environnement.
Dans l’Antiquité, le journalisme et la presse sont apparus. Les informations, par exemple les procès, étaient affichés sur les murs... comme des journaux...
L’invention de l’imprimerie au XVème siècle changea l’approche du métier. En 1622, les premiers journaux furent imprimés et on se mit à construire des machines de plus en plus avancées et surtout mécaniques.
Puis, un autre moyen fut inventé pour diffuser des informations : la radio. Elle peut transmettre plus rapidement des nouvelles. Au XXème siècle, le journal connut une augmentation des productions et se fit connaître partout avec la généralisation de l’alphabétisation des femmes. Grâce au cinéma, les populations découvrirent des images du monde entier.
Aujourd’hui, internet permet d’envoyer, de diffuser et de recevoir des articles du monde entier et dans le monde entier.

Source :
Histoire du journalisme - Arte Journal Junior

Amandine – 4ème8

8. Les médias.

Les médias, ce mot vient du latin, et il signifie moyen. Les médias sont donc tous les moyens de communication. Vous en connaissez surement : les journaux, la radio, la télévision...
Mais, depuis l’arrivée d’internet, le web est le moyen le plus utilisé. Sur cette plateforme, on trouve aussi des médias qui ne sont pas le fait de journalistes. La publicité, la bande dessinée et même le cinéma sont aussi impliqués dans les médias. Cependant, ils sont plus compris dans le divertissement que dans le journalisme.
Parfois, les médias sont accusés d’influencer l’opinion publique. C’est pour cela que les médias sont appelés « le quatrième pouvoir ».

Source :
Arte Journal Junior « Les médias »

Ambrine – 4ème8

9. Les métiers.

Il y a plusieurs façons d’être journaliste. Le caméraman qui travaille pour le JT est un journaliste. Son outil n’est pas une feuille ou un stylo, c’est une caméra et un micro.
Il y aussi un autre type de journaliste. Le dessinateur de presse. Il fait aussi son travail de journaliste mais sur feuille ou ordinateur, c’est-à-dire le dessin.
Les photographes de presse sont aussi des journalistes. Ils racontent le monde à travers leurs objectifs et leurs clichés.
Puis, il y a le journalisme d’enquête. Il se rapproche du détective. Il y a également le journalisme sportif, politique, celui spécialisé dans la culture, la météo ou bien encore le spectacle et même la pêche.
Pour finir, il y a un autre journalisme : le journalisme risqué, c’est-à-dire sur les champs de bataille et dans les pays en guerre.

Source :
Arte Journal Junior « Les métiers »

Alexandre – 4ème8

10. La liberté de la presse.

Chaque pays se doit de protéger la presse et les journalistes, de les laisser accéder aux personnes et aux lieux dont ils parlent. Malheureusement, de nombreux journalistes dans le monde sont jugés, emprisonnés, maltraités ou tués pour les empêcher de faire leur travail.
Chaque pays se doit de garantir le pluralisme des médias, c’est-à-dire que tous les journaux ne peuvent pas être dirigés par le même patron ou par l’État. Cela garantit aux citoyens d’avoir des médias différents où on peut trouver des points de vue différents. Ce n’est pas le cas partout.
Personne ne peut obliger un journaliste à révéler ses sources car si c’est une information sensible celui qui a parlé peut risquer aussi la prison et s’il n’est pas protégé plus personne ne donnera des informations aux médias.
Les pays qui respectent le plus ces libertés sont la Norvège, la Suède et la Finlande. Dans les dictatures il est impossible de trouver des informations fiables.

Source :
La liberté de la presse - Arte Journal Junior

Tristan – 4ème8

11. Le travail du journaliste.

Le journaliste doit rechercher des informations sur le terrain, c’est-à-dire interroger des personnes sur le terrain, passer des coups de téléphone ou faire des recherches sur internet. Ils utilisent également des dépêches qui sont des informations trouvées par d’autres journalistes, ceux des grandes agences de presse.
Il faut toujours vérifier ses informations pour ne pas raconter n’importe quoi, puis il faut choisir les bons sujets, les éléments importants, mettre en forme l’article, trier les informations de la plus importante à la moins importante et trouver les mots qu’il faut pour aider le lecteur à comprendre l’article.
Dans leur travail, les journalistes doivent suivre des règles, on appelle cela la déontologie. Ils n’ont pas le droit de voler une information à un collègue sans le citer, faire de la publicité ou de la communication dans un article et enfin ils doivent protéger leurs sources. Ils ne doivent pas dénoncer la ou les personnes qui leur donnent des informations si celles-ci veulent rester anonymes même pas à la police !

Source :
Arte Journal Junior « Le travail du journaliste »

Inès – 4ème8

12. Cadreur

Résumé de la vidéo :
Stéphanie est une cadreuse passionnée. Aujourd’hui elle va interviewer des enfants dans une école primaire. Elle doit faire très attention à sa mise au point pour ne pas rater son reportage. Dans son métier, travailler en équipe est primordial. La caméra est très lourde elle doit avoir un minimum de muscle pour la porter.

Cadreur est un métier très minutieux car il faut faire attention à ne pas rater se mise au point car si vous ratez votre mise au point vous ratez le reportage et dans le meilleur des cas vous refaites la scène mais vous perdrez du temps.
Pour devenir cadreur il avoir le bac puis faire un BTS de 2 ans sur les métiers de l’audiovisuel option métiers de l’image ou obtenir le diplôme professionnel de cameraman de l’EMC puis 3 ans pour le diplôme d’études supérieures de réalisation de l’ESRA, option image.
Il y a aussi le diplôme de cadreur-opérateur de prise de vues, vidéo et lumière de l’Institut international de l’image et du son, ou une licence pro techniques et activités de l’image.
Il faudra compter 5 ans pour obtenir le diplôme section cinéma de Louis Lumière ou le diplôme spécialisation image de La FEMIS pour devenir cadreur.

Selon l’Onisep un salaire pour un cadreur débutant est de 1822 € brut.

Source :
Arte Journal Junior « cadreur »
Onisep http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Antoine – 4ème8

13. Chargé de production

http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Lana – 4ème8

14. Graphiste

Graphiste 3D Jeu Vidéo :
Le métier de graphiste 3D consiste à récupérer des planches des concepts d’artistes selon les idées des directeurs artistiques, et, à partir de celles-ci, de travailler en 3D. On peut ensuite inclure les créations dans le jeu et travailler avec les programmeurs pour que cela fonctionne bien, tout en respectant la direction artistique globale.

Infographiste du vitrail :
Le métier d’infographiste du vitrail consiste à créer des maquettes et parfois aussi des dossiers documentaires à la suite de certains chantiers, où il faut expliquer les différentes étapes avant, pendant et après la restauration.

Que fait l’infographiste ?
L’infographiste est un artiste du numérique maitrisant les logiciels de création graphique.
Il réalise des visuels alliant images, photos, textes et vidéos à partir d’outils numériques.
C’est un concepteur, qui, grâce au dessin, sait mettre en couleur une idée.
Ce métier s’exerce seul ou en équipe dans un bureau.
Ils interviennent dans de nombreux secteurs :
La communication, la publicité, le commerce en ligne, la presse, l’édition, l’imprimerie, mais également l’industrie du cinéma et du jeu vidéo.

Formation à suivre après le bac :
BAC+2 : BTS design graphique option communication et médias imprimés pour devenir : designer graphique, directeur/trice artistique, directeur/trice de création, illustrateur/trice ou maquettiste
BAC+2 : BTS design graphique option communication et médias numériques pour devenir : animateur/trice 2D et 3D, concepteur/trice multimédia, designer graphique, directeur/trice artistique, directeur/trice de création, maquettiste ou webdesigner.

BAC+3 : bachelor web design et communication graphique pour devenir : community manager, designer graphique, dessinateur/trice de BD, intégrateur/trice web, animateur/trice 2D et 3D, webdesigner. Avec un DNA Diplôme national d’art option design :

BAC+4 : Dessinateur-concepteur option édition multimédia ou option jeu vidéo.

BAC+5 : Diplôme national supérieur des arts décoratifs (ENSAD) pour devenir : architecte d’intérieur, décorateur/trice scénographe, designer d’interaction, designer graphique, designer/euse industriel/le, dessinateur/trice de BD, directeur/trice artistique, directeur/trice de création, illustrateur/trice, maquettiste, photographe, styliste.
BAC+5 : Diplôme national supérieur d’expression plastique option art (DNSEP) pour devenir : céramiste, critique d’art, décorateur/trice scénographe, designer graphique, directeur/trice artistique, enseignant/e d’art, photographe, restaurateur/trice d’œuvres d’art, webdesign.

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
Onisep TV, interview de Tiphaine Chasaux en 2015.
Onisep TV, interview de Marie Rousvoal en 2007, à Chartres, centre international du vitrail.
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Adèle – 4ème8

15. Ingénieur du son

Résumé de la vidéo :
Le micro au bout d’une perche avec laquelle l’ingénieur du son attrape les sons est très sensible et quand il y a du vent on met une bonnette en fourrure synthétique. Cela permet d’avoir un son parfait mais peut lui occasionner des frayeurs inattendues si une personne tourne un documentaire sur les animaux, les hyènes par exemple et qu’elles se mettent en tête d’attaquer la perche à son !
Chaque tournage est comme un défi car il faut se concentrer sur la personne interrogée, éviter que les gens se battent pour avoir la priorité, « gérer » l’environnement, harmoniser dans une valise les sons et les mixer.
La journée type d’un ingénieur du son serait un film avec un réalisateur qui viendrait tous les jours constater l’évolution du travail, le soir un rendez-vous avec un metteur en scène ou un monteur, entretenir un réseau, se rendre dans un festival ou à la projection d’un film et un autre soir aller faire de la prise de son pour un ami.

Fiche métier :
Pour devenir ingénieur du son, il faut se diriger vers un Bac scientifique, passer ensuite un BTS d’audiovisuel.

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Nelson – 4ème8

16. Journaliste

Résumé de la vidéo :
Lionel va à une réception avec des Allemands car Arte, la chaîne pour laquelle il travaille, est bilingue. Son reportage va être diffusé le soir même aux informations. Il a l’habitude voyager dans beaucoup d’endroits (Hollywood par exemple) où il rencontre des cultures différentes de la sienne.
Mais c’est son travail de journaliste c’est de parcourir le monde à la recherche de personnes intéressantes pour transmettre leurs paroles. Il entend toutes sortes de langues et surtout l’allemand.
Il travaille d’ailleurs avec un Allemand qui lui explique la politique en Allemagne... et Lionel fait de même avec la France !
Après le tournage de son reportage il enregistre sa voix, pour que le reportage soit diffusé, ensuite il repart à la recherche d’actualité...

En parlant d’études...
La formation qu’il faut faire est le DUT information-communication, option journalisme, qui peut être éventuellement complétée par une licence professionnelle métier de l’information.
Le journalisme est un métier qui consiste à informer des personnes de l’actualité. Il faut, au minimum, posséder Bac + 3 puis les études peuvent s’étendre sur un Bac + 5.
En parlant de du travail plus tard...
Il est possible de travailler dans l’audiovisuel, dans l’édition (bibliothèque, librairie). Les débouchés sont le cinéma, la télévision, la radio, la vidéo, la musique...

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Paul – 4ème8

17. Maquilleur

Dans la vidéo, nous voyons une maquilleuse, qui maquille les présentateurs d’Arte avant les émissions. Dans l’ombre du plateau, la maquilleuse reste toujours à portée de main pour pouvoir faire des retouches si besoin.

Dans les métiers du maquillage, il y a les maquilleurs et maquilleuses artistiques, qui transforment les acteurs selon les indications du metteur en scène ou du réalisateur. Ce professionnel créatif donne vie à des personnages imaginaires pour le cinéma, le théâtre ou les spectacles vivants. Le salaire débutant pour un maquilleur artistique est 1498 €.

Le rôle du maquilleur artistique est d’accentuer, de corriger ou de vieillir les traits d’un comédien. En jouant sur les couleurs, les teintes, et les ombres, il peut aussi bien embellir qu’enlaidir. À côté des moyens traditionnels, il peut également poser des prothèses qu’il réalise lui-même.

Le maquilleur allie précision du geste et rapidité. Il peut ainsi maquiller jusqu’à 10 artistes en une journée ou transformer radicalement un personnage. Travaillant le plus souvent debout, le maquilleur doit être concentré et accepter de lourds horaires, en fonction des impératifs du spectacle ou du tournage. Il doit faire preuve de diplomatie et d’écoute pour imposer aux acteurs les choix du metteur en scène ou du réalisateur.
Le métier est envié mais il offre peu de débouchés : les maquilleurs artistiques sont souvent intermittents, rémunérés à la prestation.

Les formations et les diplômes requis sont Bac +1 ou Bac +2.

- Bac +1 est requis pour le maquillage artistique professionnel et la coiffure pour le spectacle. - Le bac +2 est requis pour le maquillage artistique professionnel et pour se perfectionner dans le métier de maquilleur artistique.

Un diplôme de l’esthétique (CAP, BP ou bac professionnel) peut apporter des compétences de base qui pourront être ensuite complétées.

Quelques formations sont proposées dans des écoles privées de niveau bac +1 ou bac +2. Accessibles généralement à partir de 18 ans, elles peuvent être onéreuses et de qualité variable.

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Doriane – 4ème8

18. Monteur

Dans la vidéo, nous voyons un monteur, nommé Pascal, qui nous explique en quoi consiste son métier. Il travaille sur un ordinateur avec un clavier spécial et une souris. Il peut changer les couleurs d’une vidéo par exemple. Il peut assembler des images et des plateaux, c’est-à-dire qu’il contrôle les images, qu’il peut ajouter des voix, des images et des sons.
Pour être monteur, il faut être concentré et attentif à ce que l’on fait même si cela est difficile car on est sollicité sans cesse pour ajouter des voix, des images... Un monteur travaille avec huit pistes audio et neuf pistes vidéo. Dans les émissions de télévision, il ne faut pas de moments où les personnes ne font rien ou ne parlent pas car cela est très difficile à rattrapper.
Grâce aux inventions chromatiques, on peut faire tout ce qui permet de construire une histoire et d’avoir une narration agréable à regarder. Dans le cas d’ARTE, ils doivent faire une émission en français et une autre en allemand ce qui fait que le monteur a deux fois plus de travail.

Définitions :
Inversion chromatique : c’est quand l’on peut changer la couleur de la peau des personnages ou des personnes.
Inversion de contraste : c’est quand l’on peut changer le paysage ou l’espace qui entoure les personnages.

Fiche métier :
Le chef monteur est le principal collaborateur du réalisateur, c’est lui qui donne vie à un film. Après le tournage, il participe à la deuxième écriture d’une production, c’est-à-dire qu’il fait le montage, les réglages sons...
Il y a plusieurs types de production : les films, les documentaires, les publicités... Le réalisateur et le monteur font ensemble des choix et opèrent des rapprochements de plan pour donner du sens et du rythme à un film.
Devant son écran, le chef monteur commence par mettre les rushs, les scènes coupées, dans l’ordre chronologique. Ensuite il sélectionne les meilleures pistes. Ensuite, il cherche sur quelle image faire débuter et arrêter un plan, il fixe la durée des séquences, il crée le bon raccord... Pour finir, il cale les sons et les dialogues qui sont enregistrés lors du tournage sur des images tout en faisant attention de bien régler leur niveau selon la scène.
Lorsqu’il assure lui-même les montages sons, il peut ajouter des ambiances sonores. Garant de la fidélité au projet initial, il garde un œil sur le mixage et les trucages.
Il y a de nombreuses écoles privées, mais toutes ne se valent pas. Quant aux grandes écoles de cinéma, comme la Fémis, à Paris, celles-ci sont très sélectives. La pratique est essentielle à l’apprentissage de ce métier.

Les formations et les diplômes après le BAC :
• 2 ans pour obtenir le BTS métiers de l’audiovisuel, option métiers du montage et de la post-production.
• 3 ans pour obtenir le diplôme d’études supérieures de réalisation option montage de l’école Esra de Paris, le certificat de fin d’études option montage et effets spéciaux de l’Esra de Bretagne et de Nice ou la formation de monteur pour le cinéma et l’audiovisuel de l’Institut international de l’image et du son (Elancourt, 78 990).
• 5 ans pour obtenir un master en cinéma de l’école Louis Lumière (Saint-Denis, 93 200) ou le diplôme de spécialisation montage de la Fémis (Paris, 75 018).

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Élise – 4ème8

19. Présentateur

Résumé de la vidéo :
Un matin, Frank se rend dans la salle de rédaction à Strasbourg. Il écrit les textes qu’il présentera sur le plateau. Il explique comment il est devenu présentateur, qu’il a passé un casting et rencontré le chef opérateur.
Vers 15 heures, il se fait coiffer, maquiller et relooker. Ensuite à 16 heures, il doit répéter pour son passage. Il ne doit pas trop lire son texte sur les écrans de façon à que ce soit plus vivant mais doit présenter son texte en Allemand.

Métier : Présentateur météorologiste
Cela consiste à analyser les causes et les effets des changements climatiques. Il faut anticiper les risques de catastrophes naturelles (avalanche, séisme...) et pouvoir indiquer les prévisions sur le temps et les températures.
Souvent les présentateurs météorologistes à la télé et à la radio sont des journalistes.

Les formations qu’il faut suivre :
Pour être météorologiste, après le bac, il faut rentrer dans l’École Nationale de la Météorologie :
• 2 ans pour les techniciens supérieurs avec accès par concours.
• 3 ans pour les ingénieurs des travaux et il y a aussi accès par concours.
• 5 ans pour les ingénieurs de la météorologie grâce au diplôme d’ingénieur : c’est un diplôme donnant le garde master titre habilité par la Commission des titres d’ingénieurs et l’on peut être également climatologue.

Sources :
Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

Marie – 4ème8

20. Réalisateur

Résumé de la vidéo :
Le réalisateur travaille à la régie (le local d’où est dirigée l’émission) et utilise un mot pour prévenir l’animateur ou encore la personne qui lance les « magnétos ». Il utilise un instrument : le mélangeur, qui sert à mélanger les différentes sources et faire des effets au montage, de transitions. Quand le réalisateur n’est plus à la régie, il suit la conférence de rédaction et note les sujets que les journalistes ont abordés. Il cherche ensuite des images pour illustrer les reportages. Puis, il délègue le travail au graphiste qui s’occupe de retravailler les photos.
Le métier de réalisateur consiste à analyser les scénarios d’un film, faire un plan de travail indiquant pour chaque séquence les lieux, les décors, les acteurs, les costumes, les accessoires, les ambiances, l’éclairage, la musique et le matériel nécessaire. La recherche de figurants, le repérage, la réservation de studios, le respect du calendrier et bien d’autres autres encore font partie du métier.

Les formations à suivre et les diplômes à avoir :
Après le bac, il faut 2 ans pour préparer le BTS métiers de l’audiovisuel, option gestion de production ; 3 ans pour une licence en technologie des arts, de l’image et du son ; 4 à 5 ans pour un diplôme d’école (formation d’assistant réalisateur ) du CLCF ; diplôme de la Fémis, spécialisation réalisation ou diplôme de l’ENSLL (section cinéma) ou un master en arts, lettres, langues, communication...

L’École nationale supérieure Louis-Lumière a une spécialité cinéma qui prépare à différents masters :
cinéma et audiovisuel, ingénierie de l’image, ingénierie du son, optique, image, vision, multimédia, pro cinéma, documentaire, écritures du monde contemporain...
L’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (FEMIS) a une spécialisation réalisation (bac + 6)

En étant réalisateur, il y a plusieurs secteurs à l’emploi comme le cinéma, la télévision, la radio, la vidéo, la musique... Pour s’imposer dans le domaine de l’audiovisuel, il faut avoir du talent, de la volonté, une bonne formation, de la ténacité et savoir accepter la précarité.

Sources :
Réalisateur - Arte Journal Junior
ONISEP
http://www.onisep.fr/Ressources/Uni...

David – 4ème8

21. Pourquoi la liberté de la presse est-elle importante ?

D’où viennent les images ?
Les photos publiées dans les journaux et les vidéos diffusées dans les informations ou à la télévision sont réalisées par des journalistes. Équipés d’un appareil photo et de caméra, ils vont sur les lieux où se passent les événements politiques, de guerre ou les manifestations, pour en ramener des images.
Ces images ont une grande force, une expression dit même « Qu’une image veut mille mots ».
Dans un journal papier, par exemple, c’est d’abord les photos que l’on regarde, puis les titres, qui sont écrits en gros et enfin le texte.
Les journalistes sont chargés de faire connaître des événements qui se sont réellement produits. Maintenant, les personnes qui ne sont pas des photographes professionnels, peuvent mettre des photos ou des vidéos sur le net grâce à leur téléphone. Certaines de ces images sont diffusées à la télévision ou dans un journal. Mais elles sont vérifiées par les journalistes auparavant. Pourtant, parfois, on peut les retrouver sur un site sans qu’elles aient été vérifiées.

D’où viennent les informations ?
Télévision, radio, journaux ou internet sont des moyens grâce auxquels on peut avoir accès à plein d’informations.
Pour trouver ces informations, les journalistes partent en reportage observer les événements, interroger des témoins, mener des enquêtes. Quand ils ne sont pas sur le terrain, ils s’appuient sur des sources pour récolter des informations. Les Agences de presse sont l’une des principales sources d’information. Leurs collaborateurs se relaient jour et nuit pour surveiller le monde entier et être présents dès qu’il se passe un événement quelque part afin d’en informer les médias. Les attachés de presse préviennent les journalistes sur l’activité de leur chef ou de leur leader.
Selon leur spécialité, ils ont dans leurs contacts des scientifiques, des juges, des policiers ou des personnalités politiques. Les journalistes comptent aussi sur leurs relations ne pas rater un scoop.
Les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat sont également des sources inépuisables de renseignements. Parfois pas très fiables, c’est pourquoi les journalistes vérifient toujours ses sources.

La liberté de la presse :
La liberté de la presse s’arrête avec l’injure ou la diffamation. Les deux sont passibles de poursuites devant la justice.
La liberté de la presse, en France, est inscrite dans une loi de 1881 qui définit les libertés et les responsabilités des journalistes. En Allemagne, la première loi date de 1918 puis vient celle de la Loi fondamentale, qui s’est imposée ensuite à toute l’Allemagne avec la réunification en 1990.
La liberté d’expression, qui se trouve dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme, ne devrait pas être différente d’un pays à l’autre même si, pour limiter ce droit, certains régimes accusent les journalistes d’être trop « libres ».
Viktoria Marinova avait 27 ans, Daphné Caruana Galizia, 53 ans, Ján Kuciak, 27 ans. Tous les trois, respectivement Bulgare, Maltaise et Slovaque, sont morts sur le sol européen en 2018. Tous les trois étaient journalistes. Leur point commun est d’avoir enquêter sur les hommes politiques corrompus.
L’année dernière ce sont presque 65 journalistes qui ont été tués ou sont morts en exerçant leur métier. Parmi les pays les plus dangereux, on retrouve la Syrie (12 morts), l’Afghanistan (9 morts), le Mexique (11 morts)... Il y a les pays en guerre où les reporters risquent leur vie pour simplement montrer ce qu’ils ont vu, pour expliquer des situations difficiles à comprendre...
Si un journaliste ne peut plus exprimer ses opinions il n’y a plus de liberté d’expression : c’est une dictature, un régime politique où la vérité devient propagande, où l’information devient de la communication. Leur métier n’est pas simplement de dire une vérité d’un jour mais d’essayer de donner des informations qui vont permettre à chacun de comprendre le monde.

Sources :
À quoi ça sert de s’informer ? - 1 jour, 1 question
D’où viennent les images diffusées aux infos ? - 1 jour, 1 question
D’où viennent les informations ? - 1 jour, 1 question
La liberté́ de la presse - Arte Journal Junior

Louise – 4ème8

22. Facebook.

Qui a inventé Facebook ?

En 2004, Marc Zuckerberg étudiant à Harvard a créé un album photo réservé aux étudiants de son université nommé « The Facebook. »
Les étudiants doivent s’inscrire en donnant leurs noms, leur âge et leur situation amoureuse. Chacun peut publier des photos des vidéos des textes … qui sont lus par leurs amis et les amis de leurs amis. En 2006, Facebook s’ouvre au monde entier.

Marc Zuckerberg a révolutionné le monde car auparavant internet servait juste à chercher des informations mais désormais, il sert également à communiquer à travers le monde.
En 10 ans, les réseaux sociaux comme (Twitter, YouTube et WhatsApp) ont pris une ampleur incroyable.
Facebook est le plus grand réseau social au monde avec 1,49 milliard de personnes inscrites.

Pourquoi Facebook est-il interdit au moins de 13 ans ?

Pour les moins de 13 ans Facebook est interdit car celui-ci demande des informations très privées, en sachant que toutes nos informations privées sont vendues à des sociétés pour envoyer des publicités sur mesure. Mais la loi Américaine interdit cela, c’est pour cela que les moins de 13 ans n’ont pas le droit à Facebook.

Comment empêcher WhatsApp de partager votre numéro de téléphone avec Facebook ?

Facebook a racheté WhatsApp en 2014. Depuis ce jour, les informations de WhatsApp sont transmises à Facebook comme le numéro de téléphone et les informations privées. Pour empêcher que celles-ci soient dévoilées procéder comme suit :
-Faites la mise à jour WhatsApp ainsi les conditions d’utilisation s’afficheront.
- Cliquez sur « en savoir plus »
- Décochez le bouton vert
- Cliquez sur « accepter » si cela ne marche pas aller dans « réglage »
- Cliquez sur « compte » et décochez le bouton vert « partagez infos compte »
- Confirmez sur « ne pas partager » voilà maintenant vous êtes en toute sécurité.

Sources :
Pourquoi Facebook a atteint les 2 milliards d’utilisateurs (et pas Copains d’avant) – Le Monde
Pourquoi Facebook est-il interdit aux moins de 13 ans ? - 1 jour 1 question
Qui a inventé Facebook - 1 jour, 1 question
Comment empêcher WhatsApp de partager votre numéro de téléphone avec Facebook ? – Le Monde

Justine – 4ème8

23. Réseaux sociaux et You tubeurs/ Snapchat.

Est-ce que You tubeur c’est un métier ?

Un You tubeur est un créateur qui, grâce à sa chaîne, va toucher une audience. La taille de son audience définit sa crédibilité et sa possibilité ou non d’en faire son métier car la principale source de revenu d’un You tubeur vient de la publicité, et plus son audience potentielle est grande plus la publicité va pouvoir toucher un grand nombre de personnes et donc générer des revenus importants via la monétisation de son contenu.
Le fonctionnement de la monétisation est simple : les annonceurs décident de payer à Google, qui détient YouTube, une somme d’argent pour un certain nombre de pubs et celles-ci vont être diffusées avant les vidéos des You tubeurs. L’argent collecté par Google va être gardé à 50 % et le reste est redistribué au créateur, il ne touche donc que 50 % de ce qu’il génère.

Donc si le You tubeur veut monétiser son contenu, des pubs vont commencer à s’afficher devant ses vidéos et pour 1 000 vues il génèrera 1€ et gagnera en moyenne 50 c. On comprend donc qu’il faut faire énormément de vues par mois pour s’assurer un salaire convenable et faire de son activité de You tubeur son métier. Le You tubeur nécessite donc une grande audience.
Pour booster ses revenus mensuels, le You tubeur peut aussi réaliser sur sa chaîne des placements de produits, dans ce cas une marque va le contacter pour lui proposer un contrat qu’il peut ou non accepter. Ce contrat lui donnera des conditions de promotion d’un produit en échange de belles sommes d’argent, bien supérieures à ce que peut donner la monétisation. (environ 8 € les 1 000 vues).
Pour se professionnaliser, le You tubeur peut rejoindre un network.

Le network est une boîte qui aide les You tubeurs à se développer en leur proposant du matériel, des collaborations, des locaux et peut potentiellement aider la recherche de placement de produit. En échange de son aide, le network prend un pourcentage sur les revenus du You tubeur ce qui réduit encore la part qu’il touche : si le network prend 10 % le You tubeur ne touche plus que 40 % de ce qu’il génère. Donc si on récapitule, si le créateur inscrit dans un network veut gagner 1 000 euros par mois, il doit faire environ 2,5 M de vues. Et ce nombre est atteignable de façon régulière seulement si le You tubeur possède beaucoup d’abonnés ou poste beaucoup de vidéos, car s’il poste 10 vidéos par mois il n’a plus qu’à faire 250 de vues par mois pour atteindre son objectif.

En conclusion, You tubeur c’est un vrai métier, qui est considéré comme entrepreneur à activité commerciale et pour espérer en vivre il faut « s’accrocher » pour avoir de grandes statistiques afin de s’assurer tous les mois de bons revenus.

Sources :
Est-ce que You Tubeur, c’est un métier ? - 1 jour, 1 question
Harcèlement _ les témoignages de nos abonnées Snapchat - Le Monde
Les réseaux sociaux ARTE

Benjamin – 4ème8

24. Intelligence artificielle.

L’Intelligence Artificielle ou I.A. est avant tout un programme censé faire « penser » les machines. Malheureusement pour l’instant les machines ne sont bonnes que dans le domaine pour lequel elles ont été programmées.

Quand est apparu L’I.A. pour la première fois ?
L’idée de L’I.A. est apparue au XXème siècle dans les romans (l’idée que les machines pensent elles-mêmes !). Le terme d’I.A., le fait que nos machines puissent penser, est apparu pour la première fois lors d’une une conférence d’une université de l’Est des États-Unis en 1956. Mais la vraie première I.A. est apparue en 1993 avec Deep Blue, une machine qui avait réussi à battre le champion mondial d’échecs. Après la réussite de Deep Blue, les savants ont voulu aller de l’avant et battre le champion de Go, un jeu si complexe qu’on ne pensait pas une machine capable d’y jouer, pourtant les scientifiques ont réussi en créant Alpha Go qui réussit à vaincre au jeu de Go le champion Lee Sedol. Plus tard fut créé Alpha Go 2.0 qui avait pour but de battre Alpha Go. La différence entre Alpha go et Alpha Go 2.0 c’est que Alpha Go on lui avait donné les techniques de jeu alors que Alpha Go 2.0 on lui a juste donné les règles et elle a fait ses propres techniques en jouant des millions de partie contre elle-même.

L’Intelligence Artificielle dominera celle de l’humain ?
L’I.A. est un programme créé par l’homme dans le but de l’aider. Le programme ne peut pas avoir de conscience ni apprendre une connaissance du monde. Mais elle peut nous attaquer que si on conçoit cela en elle.

Où se trouve l’I.A. dans notre quotidien ?
Sans nous en rendre compte nous sommes entourés d’Intelligence Artificielle comme Google qui va choisir de mettre les infos les plus intéressantes en haut… etc. Facebook et autres réseaux sociaux choisissent quoi vous montrer, l’ordre des photos sur un téléphone, les I.A. choisissent le contenu des informations correspondant à nos intérêts.
Aujourd’hui, l’I.A. est présente dans les Chat box qui nous permettent de discuter à travers un ordinateur, dans les robots-aspirateurs et les robots qui explorent le sol de la planète Mars, ou bien encore les programmes d’effet spéciaux pour diriger une foule de mille personnes avec seulement deux acteurs ! ou encore les correcteurs automatiques sur les téléphones et la reconnaissance vocale présente sur les ordinateurs.

Pourquoi L’I.A. fait-elle fantasmer ?
Certaines personnes projettent les défauts humains sur les robots. Pourquoi les robots voudraient-ils dominer d’autres entités intelligentes sauf si on conçoit cela en eux. Il n’y a aucune raison que cela soit fait... Le fait de vouloir dominer est beaucoup plus lié à la testostérone qu’à l’intelligence (la testostérone est le fait de toujours vouloir dominer). Les humains pensent que les robots les domineront à cause du conditionnement, les scénario de science-fiction ou les robots déclencheurs de guerre...

Demain que va apporter l’Intelligence Artificielle ?
Les I.A. changeront beaucoup le travail, c’est comme lorsque la voiture a été créée cela a enlevé le métier officiel de conducteur de calèche, mais, cela a créé le métier de taxi. Combien d’emplois seront retirés et d’autres créés dans le domaine des transports à cause des véhicules automatiques ? Certains diront qu’il reste la créativité à l’humain pourtant les robots se mettent également à faire de la peinture et de la musique…
L’I.A., plus tard, sauvera des vies car elle sera développée dans les transports, la médecine, toutes les choses auxquelles les humains peuvent se tromper. Cela changerait le métier de voir dans le futur ce que les robots feront comme travail. Ce n’est pas une mauvaise chose car cela sauverait des vies.

La machine peut-elle dominer l’humain ?
Aujourd’hui, l’I.A. a moins de bon sens qu’un rat car elle peut faire des performances énormes dans des domaines très précis. Mais, pour l’instant, on n’a pas de méthode pour l’intelligence générale. Par exemple, une machine est incapable d’apprendre une connaissance du monde comme le ferait les bébés les humains ou les animaux.

Quel danger entraîne l’intelligence artificielle ?
Il y a les mauvaises utilisations qui sont dommageables à la société, les problèmes de protection des données privées,. Il faut que les politiques et les députés, qui font la loi, gèrent cela avant que tout se mette vraiment en œuvre.

Sources :
C’est quoi l’intelligence artificielle ? - 1 jour, 1 question
L’intelligence Artificielle - 60 secondes pour comprendre – Orange
La réalité́ de l’intelligence artificielle, c’est ça – Brut- France Info
Serons-nous remplacés par des intelligences artificielles ? – Le Monde

Thomas – 4ème8

25. Internet-fonctionnement.

Internet fonctionne grâce à plusieurs ordinateurs reliés entre eux avec des millions de câbles enterrés sous nos pieds ou bien dans les airs grâce aux antennes ou aux satellites.
Les ordinateurs peuvent communiquer entre eux grâce à des langages de plus en plus sophistiqués. Ils servent aussi à parler à des gens à l’autre bout du monde ou bien à quelqu’un que l’on ne connaît pas. On peut aussi envoyer des messages, des photos et des vidéos.
Le plus célèbre réseau social est Facebook avec plus d’un million de personnes qui l’utilisent. Il n’aurait jamais fonctionner sans son créateur Mark Zuckerberg. Il n’y a qu’un seul jour où Facebook a arrêté de fonctionner, c’était le jeudi 19 juin 2014 car Facebook est tombé en panne pendant une demi-heure !

Sources :
Comment ça marche Internet ? - 1 jour, 1 question
Comment être sûr qu’une image trouvée sur Internet est authentique ? – Le Monde
Qu’est-ce que l’internet ? - Arte Journal Junior

Erwan – 4ème8

26. Internet-neutralité.

Les vidéos nous parlent des dangers d’internet.
La plupart des personnes utilisant internet ne savent pas qu’internet est un réseau. Par conséquent il y a des entreprises qui veulent se faire de l’argent sur nous en traçant toutes nos informations, nos données, nos goûts pour nous proposer des offres en rapport avec nos centres d’intérêt.
Il y a également des personnes qui utilisent internet à mauvais escient pour faire du mal aux autres. Ils se font passer pour des enfants afin de programmer des rencontres entre eux et abuser corporellement des enfants. Ils essaient aussi de voler des informations sur les comptes bancaires par exemple... Les entreprises qui veulent juste nous utiliser comme acheteurs pour se faire de l’argent ce qui est illégal.

Sources :
Qu’est-ce que la neutralité du Net ? – Le Monde
Quels sont les dangers d’Internet ? - 1 jour, 1 question
Les traces sur Internet - Arte Journal Junior

William – 4ème8

27. Les fake news.

Une fausse information, d’après les députés, c’est une allégation dépourvue d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable. Les députés veulent prendre plus en plus de mesures pour rendre plus transparents les contenus sponsorisés. Il y a des propositions comme autoriser le CSA à suspendre un service de télévision d’un État étranger s’il porte atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation.
Lorsque l’on demande à un moteur de recherche « c’est quoi la loi sur les fausses informations ? » il répond « il s’agit d’une proposition de loi relative à la lutte contre la manipulation de l’information ». L’objectif est de lutter contre la diffusion de fausses informations, de rumeurs en période électorale sur internet. En 2016 et 2017, de nombreuses fake news ont circulé sur les réseaux sociaux à l’occasion des élections américaines et françaises. Avec cette loi, Les députés de la majorité, sous l’impulsion du président de la République, visent la Russie soupçonnée de manipulation de l’opinion.
Si on publie une fake news on risque 45 000 euros d’amende.

Sources :
Assemblée les députés se penchent sur les fake news – France 2
Dis France info, c’est quoi la loi contre les fake new
Fake News - ARTE

Zejnulla – 4ème8